Informations de Contact

Kinshasa, RDC

Nous sommes disponibles 24/ 7. Appelez maintenant.

Aux Etats-Unis, une mère et sa fille ont décroché un diplôme de médecine le même jour. Cynthia Kudji, 49 ans, est la mère de Jasmine Kudji, 26 ans. Les deux néo-médecins vont emménager à l’Université d’État de Louisiane (LSU) dès le 1er juillet 2020. Le 20 mars restera une date mémorable pour cette petite dynastie. Ce jour-là, mère et fille apprirent leur admission comme résidentes au LSU dans la région de la Nouvelle-Orléans, qualifiée de «point chaud» de la COVID-19 par les responsables de la Santé publique.

«Ma mère est la personne la plus inspirante de ma vie. Elle est lune des rares raisons qui mont motivée à arriver là où je suis aujourdhui», a expliqué Jasmine Kudji.

Mère et fille
Photo/africanshapers.com

Au micro d’africanshapers.com, la fille a reconnu les efforts de sa mère. Cette dernière a appris à son rejeton deux dogmes : l’âge n’est qu’un chiffre et avec la foi, toutes choses sont possibles.

«Ma maman m’a encouragée à être tout ce que j’ai toujours voulu devenir. Je lui dois tout. Elle est un exemple non seulement de féminité, mais aussi de brillance, persévérance et de force. Bref, une femme vertueuse aux multiples qualités», a encensé Jasmine Kudji.

Cynthia et Jasmine
Photo/africanshapers.com

De son côté, la mère a avoué avoir puisé sa motivation auprès de sa fille. Elle n’a pas tari d’éloges envers elle:

«Je suis très bénie et reconnaissante de l’avoir comme fille. Elle est intelligente et belle. Lorsque j’étudiais, j’ai eu tellement de mal au cours de ma première année et elle m’a été d’une aide considérable».

Arrivée aux États-Unis depuis ses deux ans en provenance du Ghana, Cynthia Kudji a donné naissance 21 ans plus tard à Jasmine alors qu’elle était étudiante à l’université de Tulane, ce qui l’a obligée à mettre son rêve d’embrasser la médecine en veilleuse. Devenue infirmière auxiliaire puis infirmière autorisée, Dr Cynthia Kudji a admis, lors d’une récente interview accordée à africanshapers.com, de n’avoir pas prévu de devenir médecin depuis toujours.

«Lors dun voyage en famille au Ghana, un incident m’a marqué. Un enfant frappé d’une forte fièvre a sollicité notre aide. Nous avons mis l’enfant dans l’eau, essayant de faire baisser la température. Cette situation avait réveillé en moi ce besoin d’être médecin», a-t-elle conclu.

Leurs diplômes en poche, mère et fille vont emprunter des spécialisations différentes. Si Jasmine passera sa résidence en chirurgie générale à LSU Health New Orléans, sa mère a opté quant à elle pour la médecine familiale au LSU Health Lafayette.

 

Share:

administrator

Lynn Mazianda est une Journaliste-Blogueuse oeuvrant à Kinshasa depuis 2017. Elle est intéressée par les questions liées à la Santé de la femme, la société et les NTIC

Laisser un commentaire