Informations de Contact

Kinshasa, RDC

Nous sommes disponibles 24/ 7. Appelez maintenant.

Grace à sa production « RDC : les arrangements à l’amiable, une forme de corruption à bannir » publiée dans blogcitoyen.net, la jeune Prisca Lokale remporte le prix journaliste pour les droits humains (JDH) dans la catégorie meilleur billet sur la corruption. Elle est donc la première blogueuse à être couronnée depuis le lancement de ce concours en 2010.

« Je sais qu’il faut défendre les droits des femmes même-si cette lutte évolue déjà dans notre pays car on reconnait la part de la femme dans plusieurs domaines. Mais il y a encore quelques points pour lesquels il faut encore se battre. Voilà que quand j’ai appris l’existence de ce concours malgré que c’était déjà les dernières heures, je me suis dit, je vais tenter ma chance et me donner jusqu’à la dernière énergie » a dit la lauréate.

IMG_20191210_210009_4.jpg

Pour Prisca, il valait la peine de dénoncer et combattre la corruption à travers cette forme des violences basées sur le genre qui n’est jamais portée devant le juge.

« Cette année, on a enregistré en RDC comme à Kinshasa, plusieurs cas de viol et en rapport avec les 16 jours d’activisme, je me disais comment je peux exprimer ma contribution dans cette lutte noble contre les violences basées sur le genre, comment je devais donner mon mot. J’ai choisi ce sujet qui fait mal » précise-t-elle.

Journaliste à l’Actualité.cd, Prisca Lokale travaille comme blogueuse dans trois reseaux ; Habarirdc, blogcitoyen et Amour Afrique Congo.

IMG_20191210_204304_6.jpg

Pour la categorie meilleur reportage, c’est Ronely Ntibonera, journaliste à la radio Pole FM de Goma qui a remporté ce prix.

La remise des prix JDH pour cette 7è édition axée sur la corruption, s’est tenue ce mardi 10 décembre à l’hôtel Memling de Kinshasa en présence du ministre de la communication et médias, Jolinho Makelele.

Share:

administrator

Lynn Mazianda est une Journaliste-Blogueuse oeuvrant à Kinshasa depuis 2017. Elle est intéressée par les questions liées à la Santé de la femme, la société et les NTIC

Laisser un commentaire